Les grands moments du Philharmonia de Lyon

En plus de 40 ans d'existence, le Philharmonia de Lyon a connu de nombreux moments d'exception...

 

De 2010 à nos jours

Les quarante ans de direction de Jean-Claude Guérinot s’ouvrent avec un grand concert à la Philharmonie de Cracovie avec la «MISA TANGO» de Bacalov.
En 2011 Le philharmonia donnera un concert consacré à la MESSA DI GLORIA de Puccini en l’Abbaye de Fontenay (Côte d’Or).
En 2012 le choeur du Philharmonia de lyon se rend à San Sébastian  pour donner la «MESSE DE SAINTE CECILE» de Gounod.
En 2014 le Philharmonia invitera à son tour le chœur «Marianski» de Cracovie pour donner le REQUIEM de Verdi à l’Auditorium de Lyon.

De 2000 à 2009

Pour son cinquième concert à l’Auditorium , Jean-Claude Guérinot dirigera plus de 300 choristes et 80 musiciens pour des «CARMINA BURANA» de Carl Orff mémorables.
Après 2 concerts à Cracovie sur l’invitation du chœur «Marianski» avec les musiciens de la Philharmonie, Le «Philharmonia de lyon»( créé en ce début de siècle) va révéler au public lyonnais un chef d’œuvre de musique religieuse argentine «la MISA TANGO»d’E.L.Bacalov avec le grand accordéoniste Richard Galliano en soliste.

En savoir +

 


De 1990 à 1999

Cette décennie s’ouvre à nouveau avec le REQUIEM de Mozart donné en concert d’ouverture lors du premier «Festival de Haut Jura» à la cathédrale de Saint-Claude .
Ces années s’inscriront sous le signe de « LUMIERES , Messe baroque pour le XXe siècle» de Jacques Loussier, donnée 2 fois à Lyon( Primatiale Saint-Jean et Auditorium) puis dans 2 grands festivals allemands (Bad Urach et Mitte Europa) et enfin pour l’inauguration de la cathédrale d’Evry ville nouvelle.
1999 parachèvera ces dix années par 3 grands concerts commandés par le Producteur jean Hénin, couvrant le XVIII, le XIX et le XX siècles. Ils seront enregistrés à la Primatiale par FR3 et diffusés successivement sur FR3, TF1 et Mezzo.

En savoir +


De 1980 à 1989

Ces années débuteront avec le Requiem de Mozart au Festival de Sully sur Loire sous la direction d’Emmanuel Krivine. Elles se termineront avec la création en France de la sublime«GRAND MESSE DES MORTS» de F.J.Gossec.
Entretemps Jean-Claude Guérinot dirigera avec son Ensemble chœur et orchestre le REQUIEM de Brahms pour la Télévision Régionale.
En 1986 «Le Sinfonia de Lyon» sera créé à L’auditorium de Lyon avec un concert Beethoven clôturé par la «FANTAISIE pour piano, chœur et orchestre» dirigée du piano par Jean-Claude Guérinot.

De 1970 à 1979

Après un concert à capella avec «L’ensemble Vocal de l’Enseignement» de Paul Vauthier, Jean-Claude Guérinot crée «Les chœurs et Orchestre du Nouveau Lyon» avec lesquels il va révéler au public Lyonnais, l’Oratorio d’Haendel « ISRAEL EN EGYPTE».
La décennie marquée par de nombreuses révélations de chef d’œuvre oubliés se terminera par la première audition de l’Oratorio de Mendelssohn «ELIAS» à l’Auditorium Maurice Ravel.

En savoir +